• apres  l'etude des animaux de  Lascaux .... il me semblait  interessant de faire  un eclairage sur le fait que d'autres artistes se sont interessés  à leur  manière   à l'art animalier

     

    *vasarely par ex

     image

    avec ce  tableau  en particulier 

    A la manière de Vasarely

     

    pour  info 

    Victor Vasarely est un artiste tout à fait singulier dans l’histoire de l’art du XXème siècle. Accédant à la notoriété de son vivant. Né en Hongrie en 1908, il meurt en 1997. C’est un artiste souvent reconnu comme le père de l’Op art (optical art)

    Au début des années 30, il vient s’installer à Paris en tant que graphiste dans de grandes agences publicitaires. C’est là qu’il a débuté son travail Zébra qui est considéré à ce jour comme le 1er du genre Op art. Durant prés de 20 ans il va continuer de développer son propre style d’art abstrait géométrique, c’est par cette forme qu’il a été reconnu et récompensé dans le monde entier (en 1934 époque ‘fille-fleur’, 1935 ‘échiquier’, 1938 ‘les zèbres’)

     

    et  ça tombe bien parce  que charivari a  une sequence toute  prete dessus  et  .... je ne vais  pas  me priver, merci à elle 

    chez  anyssa  travail tres interessant  également 

    ou chez  touyéyé 

     

    ensuite  en  prolongement , nous  ferons une recherche dans  les  livres d'art que  je mets  à leur disposition pour  decouvrir d'autres  oeuvres et  d'autres formes d'art

    ex : la chevre de  Picasso .. 


  • DECLIC 2013-2014

    apres deux mois de  reflexion, de  ras  le bol de fiches  à corriger, de  course apres   le temps , j'ai décidé de  bricoler  mon atelier du lundi  de  la manière  suivante. 

     

    apres une évaluation sur  les besoins de s  enfants  :

    *bilan  de  lecture  (  orale et  frequentation de  la biblio de  classe ) ,

    *evaluation ecrite  pour la partie  comprehension, je vais remplir  cette  fiche en fonction de  leurs  besoins ... elle  ira  en fin d'année  dans  leur dossier

    fiche besoin eleve lecture DECLIC.doc »

     

    NB : pour les evaluer  j'ai utilisé quelques  exercices des fiches de  Luc chez  melimelune

     

    mise en place des ateliers  

    *sur  un panneau style veleda , en fond de  classe  seront repertoriés les competences travaillees et  les  groupes d'eleves  obtenus ..il reprendra  la terminologie DECLIC   de  melimelune que j'ai simplifiée

     

     * pour travailler  je vais utiliser les cartes d'autonomie de  Mallory et  ses  banques  d'exercices  en petit groupe  pendant  que  le reste de  la classe  sera en lecture autonome

     economie de  photocopie garantie et  surtout aide  personnalisée  instantanée .. et coté ludique non négligeable .. 

     

    merci  à toutes ces collegues  généreuses !!!


  • des  liens  pour  les fiches  que de  brillants  collegues  , plus courageux  que  moi , ont  faites

    *chez  cartable ouvert, classé par ordre  alphabétique  (  merci ) 

     

    (  à suivre ) 


  •  atelier  1 : travailler la  lecture  orale  : fluidité et  mettre le ton voici une première serie de textes  pour bosser  la  lecture  orale, en petit groupe  (  remédiation du mercredi matin )  : 

    objectif  pour les  enfants : les rendre  vivants

     

    apres  petite  phase  orale  visant  à déterminer comment ce texte  peut etre rendu agréable à entendre , et dechiffrage des  mots  difficiles , lecture   à plusieurs voix ... 

    « texte 1 lecture orale .doc »

     

    « lecture orale 2 remediation .doc »

     

    « atelier lecture orale 3 .doc »

    ils sont extraits du magasin zinzin 

    explications  

    lors de l'atelier , l'accent est  mis  sur la fluidité : on ne dechiffre  pas  à haute  voix, on  gere  sa  rapidité  pour  se laisser  le temps de reconnaitre  ou dechiffrer  le mot .

    la disposition est  voulue  pour favoriser l'abandon du doigt et  permettre  un balayage plus efficace 

     

    atelier 2 :  les  différentes  compétences de  lecteur

    Mini-leçons stratégies de lecture

    c'est chez  Mallory que j'ai trouvé  un jeu , sous forme de cartes  pour travailler  toutes les competences nécessaires à la comprehension et  à la fluidité de  la  lecture

    ( à suivre ) 


  • nous  avons  le choix entre  lire  la lettre d'un poilu : 

    Mercredi 29 septembre 1915
    Ma chère Louisette,
    Je t’ai promis, presque solennellement, de te dire la vérité ; je vais m’exécuter, mais en revanche tu m’as donné l’assurance que tu aurais les nerfs solides et le coeur ferme.
    Je suis depuis ce matin dans des tranchées conquises depuis 2 jours, l’ensemble de ces tranchées et boyaux forme un véritable « labyrinthe », où j’ai erré 3 heures cette nuit, absolument perdu. Les traces de la lutte ardente y sont nombreuses et saisissantes ; et d’abord elles sont plus qu’à moitié détruites par l’ouragan de mitraille que notre artillerie y a lancé, aussi sont-elles incommodes et horriblement sales malgré les réparations urgentes que nous y avons faites ; tout y manque : l’eau (propre ou sale), les boyaux, les latrines ; elles sont à moins de 200 mètres de la 1ère ligne ennemie, avec laquelle elles communiquent par des boyaux obturés ; elles sont parsemées de cadavres français et allemands ; sans presque me déranger j’en compte bien 20 figés dans les attitudes les plus macabres. Ce voisinage n’est pas encore nauséabond, mais il fait tout de même mal aux yeux ; ce matin, à 5 heures, nous arrivons mouillés et harassés, et j’entre dans le premier abri venu pour me détendre, j’avise une bonne planche, m’y étends, la trouve moelleuse, mais 5 minutes après je m’aperçois qu’elle fait sommier sur 2 cadavres allemands ; et bien, crois-moi, ça fait tout de même quelque chose, au moins la 1ère fois. On marmite fort tout autour de nous et vraiment c’est parfois un vacarme ; déjà je ne salue presque plus.
    Le mal n’est pas là ; il est surtout dans le temps qui est affreux ; depuis 3 jours au moins, les rafales de pluie succèdent aux averses ; les boyaux sont des fondrières innommables, où l’on glisse, où l’on se crotte affreusement ; aussi suis-je sale au superlatif, au moins jusqu’à la ceinture ; mes mains sont boueuses et les resteront jusqu’au départ ; mes souliers sont pleins d’eau ; heureusement le corps est sec, car l’air est presque froid et le ciel livide. Autour de moi les gens font une tête ! Il nous faudra beaucoup de patience et de moral.
    Nous sommes coiffés du nouveau casque en tôle d’acier ; c’est lourd et incommode, mais cela donne une sérieuse protection contre les éclats de fusants et contre les ricochets, aussi le porte-t-on sans maugréer. Nous avons aussi tout un attirail contre les gaz asphyxiants. Mais nous serons mal ravitaillés : un seul repas, de nuit, qui arrivera froid le plus souvent ; et cela s’explique à la fois par la longueur des boyaux et par la difficulté de parcourir une large zone découverte.
    A ce tableau un peu sombre mais véridique il convient d’ajouter deux correctifs ; d’abord nous aurons un rôle défensif, nous sommes chargés de mettre en état le secteur très bouleversé ; ensuite les Allemands contre-attaquent peu, par suite du manque d’effectifs et de l’état de leurs affaires en Champagne. Pour ces 2 raisons, il se pourrait très bien que nous n’ayons pas à les regarder dans les yeux ; c’est d’ailleurs le voeu unanime ici.
    Ma lettre va t’arriver en pleine période de réinstallation et de soucis ; j’essayerai d’en prendre ma part de loin ; cela me distraira et me fondra un peu plus avec vous. Je te souhaite du calme et du courage pour triompher de ces petites difficultés.
    Tu sais combien je t’aime et quels tendres baisers je t’envoie, partage avec nos chers petits.
    (signé) Déléage

     

    document de travail pour les  eleves  : ici

     

    ou lire  l'abécédaire  de  la grande  guerre que nous allons écrire ensemble ... 

    page de garde du recueil ici

    Télécharger « Abécédaire de la.docx »

    des idées d'exploitation plus poussées  ( véritable projet  là )

     

    et   voici le tapuscrit  de zappe la guerre

    Télécharger « zappe la guerre.doc »

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires